Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 13:54

 

 

 

 

Un, comme un an.

 

Comme un an que je suis avec mon Homme .

 

Qui l'eut cru ? Pas moi en tout cas.

 

Non que je partais pessimiste mais plutôt que j'avais décidé en commun accord avec moi-même de ne pas tirer de plan sur la comète.

 

J'avais grandi, mûri et je me protégeais aussi en quelques sortes, n'ayant absolument pas du tout envie de replonger dans quelque chose comme  ça .

 

Pour ceux qui suivent mon blog depuis le début (merci) vous savez déjà que l'Homme et moi, on a d'abord été amis. Enfin, dans le sens où on appartient au même groupe d'amis.

 

On s'est cotoyé pendant bien 3 ans avant d'être ensemble. D'abord de manière épisodique car je ne le connaissais que parce qu'il fréquentait une de mes copines. Et puis par la suite, on s'est souvent revu.

En soirée, des sorties entre potes, etc ...

 

Les mystères de l'Internet ont fait que l'on s'est retrouvé par un quiproquo à être en contact sur MSN.

 

Et puis, il y a un peu plus d'un an , je l'ai regardé différemment, tout ça tout ça, je l'ai déjà dit, je vais pas rabâcher, vous allez en avoir marre.

 

Bref, donc ! Ca fait un an que l'on est ensemble.

 

Vendredi soir, on avait du monde à la maison. A un moment de la soirée, quand celle-ci commencait à toucher à sa fin et que le dernier invité était aux toilettes, j'ai pris mon Homme par la main, je l'ai emmené de l'autre côté du salon et je lui ai dit de s'accroupir comme moi, en face de moi .  Il s'est exécuté et il m'a demandé ce que je faisais.

 

Je lui ai demandé si cette scène ne lui rappellait rien. Il m'a regardé d'un air étonné, alors je lui ai demandé si ça ne lui rappelait pas quelque chose qui s'était passé il y a un an.

 

Il m'a souri et je lui ai dit : " eh oui! Il y a un an, on était tous les deux là, comme des ados, en tailleur, à se caresser les mains, jusqu'à ce que l'un de nous (moi en l'occurence) prenne l'initiative d'embrasser l'autre."

 

Il a rigolé et m'a répondu : " ah mais il me semble qu'on était plutôt là, plus au centre et je me rappelle que t'as d'abord essayé de me violer sur le parquet avant de me dire qu'on serait mieux dans ma chambre."

 

Haha.

 

Il garde toujours cette image  comme quoi j'lui aurais sauté dessus. Tout ça parce que monsieur est un incorrigible timide et qu'il n'aurait jamais au grand jamais osé faire le premier pas avec moi.

 

Quand bien même il était intéressé par ma petite personne. Car comme il me l'avait déjà avoué et me l'a redit ce week-end, il n'aurait jamais pensé que j'aurais pu m'intéresser à un gars comme lui.

 

Comme quoi, j'ai bien fait de prendre les devants! ^^ 

 

 

Du coup , on s'est fait une petite reconstitution jusqu'à ce inévitablement notre ami sorte des toilettes ... :0))


 

A propos du fait que cela faisait un an que nous étions ensemble, mon Homme m'a dit que ça lui "faisait quelque chose" ...

 

Ce qui est un truc ENORME de la part d'un mec qui n'exprime jamais ses sentiments, du moins par les mots.

 

Enfin c'est surtout ce que j'ai lu dans ses yeux qui m'a fait chaud au coeur...

 

Nous n'avons pas "fêté" ça, comme mes copines me le demandaient ... On n'a pas 14 ans. Enfin, j'veux dire que les célébrations c'est pas trop notre truc. C'était juste histoire d'y penser.

 

Et puis aussi, que mon pauvre petit Homme a été malade tout le week-end ... bichette...

 

Ce qui ne nous a pas empêché de faire quelques galipettes ... On est une infirmière sexy ou on ne l'est pas ... :0))

 

 

Fin bon, c'est pour dire que ça me fait tout drôle de me dire que ça fait un an que je suis lui.

 

Déjà parce que c'est un cap.

 

Et aussi, parce que à l'âge de 30 ans, c'est la première fois que je reste autant de temps avec un homme...

 

J'ai baissé ma garde et me suis enfin permis de retomber amoureuse et de m'envisager à plus ou moins long terme avec un homme ...

 

 

Pour le meilleur ... ou pour le pire ... ;-)

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by evalabrunette - dans L'Homme
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 12:23

 

 

 

ET SUPPORTER ECOUTER SON GUITARISTE DE MEC, CHERCHER UNE NOTE PENDANT DEUX (LONGUES) HEURES ...

 

 

Je pense que vous comprenez aisément ce que je veux dire... Surtout si vous avez dans votre entourage quelqu'un(e) qui joue de la guitare (ou tout autre instrument d'ailleurs, dieu merci, il ne joue pas de la cornemuse...) ou si vous même jouez d'un instrument.

 

Alors, non, je ne suis pas une rabat-joie. Je suis super contente que l'Homme se soit remis à jouer de la guitare.

 

Il est passé par une longue période d'abstinence de son instrument préféré pour des raisons diverses et variées dont la plus pourrie mais la plus évidente était le manque de temps. Il y avait aussi un surcroît de travail, la lassitude due à plusieurs projets de groupes tombés à l'eau pour des raisons personnelles des uns et des autres.

 

 

Honnêtement, je commençais à me sentir rouler. Depuis que je le connaissais, ça remonte à bien quasi 4 ans maintenant , on me le présentait comme un guitariste hors pair, passionné et tout et tout. Mais je ne l'avais jamais vu ou plutôt entendu jouer de la guitare ...

 

A part sur l'album de feu son groupe de métal. C'est pas pareil.

 

Guitariste étant l'un de mes critères de l'Homme idéal ( ne me demandez pas pourquoi, une histoire de jeu de main tout simplement ... ^^) , j'étais avide de l'entendre me jouer des balades romantiques rien que pour moi, une fois que nous nous sommes mis ensemble.

 

LOL. Rien.

 

Il faut dire qu'au début de notre relation, nous passions tout notre temps ensemble à faire plein de trucs, à n'être pas souvent chez nous et au bout d'un moment, j'ai commencé à culpabiliser, me disant que je l'accaparais peut-être trop et c'est pour ça qu'il ne jouait plus.

 

Cependant, l'Homme a réfuté cet argument. Et pis moi je me suis dit que pour un otage, il était plutôt heureux, quoique si ça se peut il développait un syndrome de Stockholm.

 

Bref, toujours est-il qu'un jour, il a ressorti une de ses guitares. D'abord une classique puis la guitare électrique, Gibson, de son petit nom. ( moi ça me fait penser à la chanson de Goldman " quand la musique est bonne" ) 

 

Et force m'a été de constater qu'il joue magnifiquement bien. C'est simple, je suis fan et médusée de voir ce qu'il peut faire. ( et pas juste parce que je suis amoureuse de lui, hein?!^^)

 

Même si, bien évidemment, lui pense avoir perdu pas mal en niveau du fait d'avoir arrêté de pratiquer pendant plusieurs mois...

 

Du coup, là, il met les bouchées doubles... voire triples ...

 

Quasiment un soir sur deux ( quand on ne sort pas quoi ) plus le week-end , il joue. Il répète. Il cherche une note. Un accord. Et moi je me suis auto-proclamée persona non grata dans la piaule car point trop n'en faut.

 

Du coup, je le laisse triper, ferme la porte de la chambre, m'enferme dans le salon et met mon casque (parce qu'un ampli, ça envoit, surtout dans un appart') et j'ai l'impression d'être la mère d'un ado quand vers 22h, je viens frapper à sa porte en lui criant par dessus l'ampli : "ON MANGE!" . :0))

 

De plus, histoire d'en rajouter un peu, il se trouve que le fils de notre voisin d'en face vient d'avoir pour noël une guitare électrique et un ampli. Le gone a 11 ans et ne jure que par Nirvana ou Iron Maiden ... ça promet. Donc forcément, mon Homme est dieu sur terre pour le minot.

 

Donc forcément, mon Homme lui donne des cours de guitare ...

 

Pensez-vous que j'en ai marre de la guitare ? Non.

 

Enfin, pour être honnête : si. Un petit peu. 

 

Mais le plaisir que j'ai à le voir jouer l'emporte et puis je ne suis pas le genre de fille à m'ennuyer donc j'ai toujours quelque chose à faire quand il décide de travailler ses notes.

 

Sauf que j'ai commencé à poser un ola pour le samedi. J'préfère qu'on fasse des choses ensemble pour ce jour où il taf pas et où il y a des choses à faire. Le dimanche, je m'en tape. J'ai mon sport (pendant qu'il fait grasse mat')  et c'est dimanche donc rien envie de faire...

 

Dès fois, j'me dis qu'il va peut-être récréer un groupe et là, ça sera pas la même : encore plus de répèt, plus de guitares, de guitaristes ... De concert. Avec des groupies ...

 

Mais bon, pour l'instant, on n'en est pas là . Pas la peine d'extrapoler. Laissons le sur ses partitions.

Wait and see ...

 

 


 


Repost 0
Published by evalabrunette - dans L'Homme
commenter cet article
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 11:31

 

 

 

 

poulet

 

 

Je vous en avais parlé  ici , et c'est en rapport avec cet autre  article où je vous narrais la joie de vivre au quotidien avec un intégriste féru d'écologie et d'environnement.

 

Que je vous raconte .

 

Un soir que je préparais amoureusement un délicieux petit dîner pour mon cher et tendre, j'ai déclenché sans le vouloir l'affaire du Pouletgate...

 

Pourtant tout avait bien commencé.

 

J'étais tranquillement en train d'équeuter des haricots verts du marché ( 1 kg, j'avais de l'arthrose à la fin !) et je me suis dit que des haricots verts tous seuls comme ça, c'était quand même triste, même poëlés tout ça, tout ça ...

 

J'ai donc mis mes haricots-castrats de côté et je suis allé au Monop' ( je sais j'ai une vie de fou ...) .

 

Là, j'erre dans les allées en me demandant ce que j'allais bien pouvoir acheter pour accompagner mes haricots et je me dis que j'ai envie de manger de la viande. Bon, déjà, clairement, je prenais des risques, car l'Homme ne mange quasiment pas de viande, rapport à la planète, au méthane, aux pets de vache et autres rigoladeries ( on se marre trop!) .

Sauf que moi, la viande, j'aime ça . Et sauf aussi que la viande, c'est cher. 

 

Du coup, sans grand espoir, je zyeute le rayon boucherie en me disant que ça allait se finir en escalopes de dinde... la bavette d'aloyau devrait attendre...

 

De plus, fin du mois, et budget serré, je ne pouvais pas non plus me permettre de claquer moult argent.

 

Et là, soudain, je le vois. Un petit poulet. Toumignon. Et surtout : à 2,58€ .

 

Oui. 2,58€. Car bradé vu qu'on approchait de la date limite de consommation. (DLC pour les intimes) . 

 

Fatalement, je me jette dessus. Me disant que c'est la chance de ma vie.

 

Bon, à ce prix là, il n'était pas très gros ni dodu, mais pour deux, ça allait largement.

 

Je l'embarque donc. Retourne à la chaleur de mon doux foyer et le lance au four. ( c'est une image) 

 

Je finis de préparer mes haricots. Ouvre une bouteille de vin rouge pour le laisser chambrer.

 

Met la table et surveille mes cuissons en attendant mon cher et tendre.

 

Celui-ci rentre du travail. Me vois affairée dans la cuisine, constate que j'ai préparé des haricots verts, jubile à l'idée de voir ses deux passions réunies : les légumes et moi . ( oui, c'est bon, je sais j'suis pas sa passion! ^^) et remarque que quelque chose cuit dans le four. Et là, il aperçoit mon poulet et me dit " cool, un poulet rôti".

 

Toute contente ( et clairement naïve) je lui raconte mon exploit de ménagère de moins de 50 ans et lui annonce le prix de ce poulet...

 

Et là, c'est le drame .

 

Sa figure se décompose. Il me regarde avec des yeux hagards et commence à balbutier :

 

- "Mais, c'est pas possible, comment est-ce que tu as pu acheter un poulet à 2,58€ ? "

 

- "Ben, j'suis allé au Monop', y'avait une méga promo de la mort qui tue, du coup je me suis jetée dessus."

 

- " Mais tu sais ce que ça veut dire un poulet à 2,58€?"

 

- "Une super affaire?" 

 

- "Non Eva. Ce n'est pas une super affaire."

 

- "Ah."

 

- " Quand tu paies un poulet 2,58€, c'est toute la chaîne de production qui en pâtie. Déjà le producteur reçoit peenut de la part des distributeurs, alors tu imagines à 2,58€. Et puis, à ce prix là, c'est un poulet d'élevage intensif, tout serré dans des exploitations, mal nourri et maltraité, sans saveur et riquiqui."

 

- " Ok. Mais, écoutes, moi j'suis une prolo et 2,58€ pour un poulet c'est mon budget et j'me dis que j'ai fait une bonne affaire."

 

- " Mais comment tu peux dire que t'as fais une bonne affaire? Tu te rends compte qu'en faisant ça, la grande distribution tue les petits producteurs soucieux d'une viande de qualité et incite à l'élevage intensif. S'il le faut moi je rajoute 15€ pour qu'on achète un vrai poulet, chez le boucher."

 

- " Ouais, mais t'étais pas là. Donc voilà. Et moi aussi, j'aimerais bien mettre 20 boules dans un poulet mais je les ai pas. Et le commerce équitable, le respect des petits producteurs, tu sais très bien que je suis complètement ok avec ça. Sauf que parfois, ben, j'suis obligée d'être un peu égoïste et de penser à ma petite personne qui a envie, et aussi besoin, de manger de la viande mais qui n'en a pas forcément tout le temps les moyens. Là, j'avais juste envie de me faire plaisir, de te faire plaisir. C'était pas pour enculer les éleveurs ou promouvoir les élevages intensifs. Maintenant, personne t'oblige à le manger ce poulet. T'en veux pas, tu le manges pas. J'trouve ça quand même un peu ingrat de ta part de me faire de telles réflexions sachant que je viens de me casser le cul à équeuter 1 kg d'haricots frais, préparer un poulet, dégueulasse bien évidemment, mis la table et en gros t'as qu'à poser ton cul et je te sers à bouffer."

 

Clairement, j'avais grave les boules. Ca m'a mis hors de moi et j'avais les larmes aux yeux.

 

Du coup, ça l'a un peu calmé, il est redescendu sur terre. M'a prise dans ses bras en me disant que mon poulet devait quand même être bon, tant pis s'il était tout petit et qu'il coûtait 2,58€ et qu'il était très content que j'ai fait les haricots.

 

Du coup, on est passé à table, il n'a pas pu, tout de même, s'empêcher de lancer qu'un poulet de boucherie aurait sûrement été meilleur, ce dont je n'ai jamais douté. 

 

La soirée a suivie son cours mais clairement, comme dit précédemment, j'avais les boules.

 

Je comprend tout à fait ce qu'a voulu me dire mon Homme ce soir là . Et je suis bien évidemment d'accord avec lui.

 

Sauf qu'il y a des limites. Et je suis désolée mais je ne pense pas avoir tué un petit producteur en achetant ce poulet à 2,58€. Enfin, j'espère. Pardon, sinon.

 


 

 

 

Repost 0
Published by evalabrunette - dans L'Homme
commenter cet article
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 16:38

 

 

Ca ne vous est jamais arrivé, d'avoir comme une impression de "déjà vu" , un peu comme Néo dans Matrix quand la Matrice a un bug ... Cette impression d'avoir déjà vécue la même chose ...

 

Moi oui . Enfin, d'une certaine manière ... ( -second degré inside-)

 

C'est ce que l'on se disait hier soir avec une amie. Je lui demande si elle n'a pas une impression de "déjà vu", comme si on avait déjà vécu cette scène ... Toutes les deux. Dans la cuisine. En train de préparer à manger pour nos hommes. Restés dans le salon à jouer de la guitare devant des vidéos de skates. ( non, nous ne faisons pas de détournements de mineurs.. ils ont 26 et 30 ans ...)

 

Elle me dit que si, elle a effectivement l'impression d'avoir déjà vécu ça . Je lui confirme que effectivement nous avons déjà vécu ça : la veille et l'avant-veille au soir . :0))

 

C'est avec une facilité déconcertante que les hommes prennent des habitudes à partir du moment qu'il y a une femme dans leur vie et notamment qui vit avec eux.

 

Depuis que je vis avec l'Homme, je me pose des questions :

 

- Est-ce qu'il faisait sa lessive AVANT ? Depuis que nous vivons ensemble, je suis le room-service. Je ramasse le linge qui traine dans la piaule et j'enchaîne les machines... Comme je le faisais remarquer à un ami hier soir : il y a des filles qui ont des pétales de roses sur leur chemin, pour ma part, ce sont des chaussettes sales. N'est décidément pas Princesse qui veut ...

 

- Est-ce qu'il se nourrissait AVANT ? Depuis que nous vivons ensemble, à part le week-end (où je rend souvent mon tablier) où l'Homme me mitonne, ainsi qu'à nos amis, de super bons petits plats, c'est à moi qu'il incombe le long de la semaine de préparer les repas du soir. C'est soit ça, soit c'est plateau de fromage/vin rouge. Et ça va bien 5 minutes les piques-niques à la maison...

 

- Est-ce qu'il faisait le ménage AVANT ? Depuis que nous vivons ensemble, l'Homme a du TOUCHER peut-être deux ou trois fois le balai. Autrement que pour le déplacer car dans son passage. ( alors que c'était une subtile technique de Sioux de ma part pour lui faire comprendre qu'il avait le droit de l'utiliser sans problème ...) Alors, soyons clairs : Mon Homme n'est pas un crados mais il a une conception du ménage qui n'est pas forcément en adéquation avec la mienne ... Par contre, parfois il se prend des coups de speed et se lance dans le rangement de la chambre ou la vaisselle de la cuisine ... Enfin, en ce moment, c'est de plus en plus rare ... mais je garde quand même encore espoir ... ( Naïve ? Oui. C'est moi ... ^^)

 

- Est-ce qu'il faisait les courses AVANT ? Bon, là, clairement : non. C'est déconcertant mais il faut se rendre à l'évidence... A part pour acheter de quoi faire l'apéro et grignoter ou pour s'acheter ses petits plats bios plein de boulgour, soja et autres tofu ( *désespoir*) pour le midi au boulot et ben rien. On fait le marché une fois par semaine et là il fait le plein de légumes et est capable de tenir toute la semaine avec ça... Sauf que moi au bout de 3 repas à bouffer de la courge mixée, je suis à bout alors j'interviens ... Et je fais les courses. Qu'il dévore bien évidemment ...

Par contre, pour tout ce qui est : PQ, liquide vaisselle, lessive, produits d'hygiène ( à part son démélant spécial cheveux longs. lol) alors là ... On peut toujours rêver . C'est à moi de m'en charger ...

 

 

Le pire c'est qu'à chaque fois que je lui fait remarquer qu'il pourrait éventuellement venir m'aider ou au moins me tenir compagnie dans la cuisine quand je prépare à manger, ben il me dit qu'il ne pensait pas que je pouvais avoir besoin de lui...

 

Hum. Et là, depuis tout à l'heure, tu me vois avec une éponge à frotter la baignoire, tu penses que je tourne un clip ? 

 

En fait, on s'est rendu compte avec mon amie que pour que les hommes ( facilement tous les hommes que je connais mais je me doute et j'espère que ce n'est pas non plus TOUS les hommes qui sont comme ça ...) tant qu'on leur a pas signifié de faire quelque chose, ils ne le feront pas. Leur capacité d'initiative est limitée à ramener le poivre sur la table. Et encore. Alors que quand on leur demande par contre, ils s'exécutent. Avec plus ou moins d'entrain, mais ils le font.

 

Pour ce soir, le repas est déjà prêt. Je vous laisse deviner qui l'a préparé ... ? 

 

 

 



Repost 0
Published by evalabrunette - dans L'Homme
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 13:13

 

 

 

ecologie3

 

Alors, je vous vois venir, vous dire que décidément Eva elle est jamais contente, elle râle tout le temps et pis en plus avoir un mec écolo, c'est cool.

 

Ouais. C'est vrai c'est cool d'avoir un mec écolo. D'avoir un mec qui a des convictions, une philosophie de vie et des principes.

 

 

Je n'ai absolument rien contre l'écologie, bien au contraire, j'y suis moi même plutôt attachée et concernée.

 

Comme tout le monde ( ou pas ...) je trie mes déchets et essaie d'en faire le moins possible ...( halte au gaspillage, à la sur-consommation, tout ça tout ça ), j'utilise des produits d'hygiène et d'entretien classés "vert", c'est-à-dire ayant reçu un éco-label garantissant qu'ils ne sont pas (trop) néfastes pour la planète ... (mes produits de beauté sont quasiment tous bio ou au pire sans paraben) , je ne prend ma voiture que lorsque que cela est REELLEMENT nécessaire, étant citadine, tout ou presque peut se faire à pieds ou en transports en commun ... je consomme des fruits et légumes de saison et si possible du coin, privilégiant les producteurs locaux que l'on retrouve au marché... etc etc ... en fait, au bout d'un moment c'est des réflexes quoi. ( éteindre la lumière quand on sort d'une pièce, ne pas laisser son ordi en veille, surveiller sa concommation d'eau, ...)

 

 

CEPENDANT, je ne suis pas une intégriste non plus. Je ne mange pas QUE des végétaux et donc ne crache pas sur un ptit McDo de temps en temps. Il m'arrive de prendre des bains. C'est rare, mais ça arrive  ^^ ... Parfois, je craque pour un parfum qui n'est pas du tout bio mais qui sent super bon ...

Bref, je vis aussi et ne vois pas l'écologie comme une contrainte. 

 

Mon Homme, alias Super-Ecolo, est tellement à fond qu'il ne se rend pas compte que parfois ce qu'il dit CASSE COMPLETEMENT LE DELIRE !

 

Exemple n°1 : 

 

Eva : "On pourrait faire un sapin pour Noël?"

 

Homme : " Oui, on pourrait. Si tu veux".

 

Eva : " Cool. Mais un vrai hein?! Pas un faux en bouteilles de bière comme l'année dernière?" *

 

Homme : " Non non, pas comme l'année dernière"

 

Eva: "Bon ben chouette, va pour un sapinou!"

 

Homme : " Ouais. Mais c'est vrai que moi j'suis quand même pas trop pour le truc de faire des sapins de noël car je comprend pas quel est l'intérêt de TUER DES SAPINS pour les mettre dans notre salon"

 

Eva : "..."

 

Eva: " T'as un don complètement fou pour casser un truc toi. J'te parle de magie de noël , de sapinou et toi tu me parles de génocides des sapins quoi!"

 

Homme : " Ben en déracinant le sapin, tu le tues et pour rien "

 

Eva : " Et quand tu manges des carottes tu les tues aussi et pour rien!"

 

Homme: "Ben non, la carotte je la mange" 

 

Eva : "Tu pourras manger le sapin si tu veux hein?!" ( oui, clairement il commençait à m'énerver!

 

Eva: "Bon, ben on a qu'à en prendre un en pot et comme ça on le replantera après et il ne sera pas mort?!"

 

Homme : " On le replantera où?"

 

Eva : " DANS TON CUL!  Ben on le refilera à des potes qui ont un jardin ou on le foutra sur le balcon?!"

 

Homme : " Ouais. Bon on verra."

 

C'est tout vu : cet hiver c'est sapin de Noël en pot et promis je ferais une prière pour les tous les sapinous morts au champs d'honneur à l'autel de Noël. Merde !

( * = oui, c'était assez concept comme sapin ... ça nous a tous bien fait rire!)

 

 

Exemple n°2 : 

 

Eva : "Il fait vraiment des jolies fleurs ce fleuriste je trouve"

 

Homme : "Oui"

 

Eva : " Il a un large choix et les prix sont corrects"

 

Homme: " C'est vrai"

 

Eva: " C'est cool d'avoir un fleuriste pas trop loin de chez soi. Comme ça quand on veut offrir des fleurs c'est pratique". (ouais, ok, j'essayais de faire en sortes qu'il m'offre des fleurs ... naîve que je suis!

 

Homme: " Ouais. Mais bon faut quand même pas oublier que la plupart des fleurs coupées que l'on trouve chez les fleuristes français sont cultivées dans des pays en voie de développement où les ouvriers sont payés à coup de lance-pierre, ensuite les fleurs sont acheminées par containers par bâteau ou avion, ce qui fait dépenser beaucoup de pétrole pour pas grand chose quoi"

 

Eva : " ..." 

 

Eva: " J'voulais juste que tu m'offres une rose en fait."

 

Eva: " Et pis t'as des pépinières FRANCAISES où tu peux venir couper TOI-MEME tes fleurs. Je sais ma mère y va alors hein..."

 

Homme : " Ah ouais, c'est une chouette idée ça."

 

Eva: "Bon, bref, on se magne , on va être à la bourre" ( non non, je n'étais pas du tout énervée !

 

 

L'idée c'est que souvent parfois ça me saoule qu'il se réfère tout le temps à l'écologie quand on parle d'un truc.

Et qu'il me culpabilise de penser comme ça , de PENSER QU'A MOI parce que je veux des fleurs ou un sapin, ou manger un Mc Do (qui incite à l'agriculture intensive et tout et tout ...) , d'acheter un poulet à 2,58€ à Monop' parce que y'avait une promo, qu'on n'avait rien à bouffer et que le boucher était fermé ... en faisant ce geste innocent de ce qui est devenu le Pouletgate, j'ai contribué à la destruction de la chaîne de production de poulets fermiers et à l'avènement des batteries de volailles... rien que ça ... 

 

Bref, j'aime mon Homme, j'aime l'Ecologie mais j'aime aussi beaucoup les fleurs et les sapins !

Et je pense qu'il est possible d'allier écologie et plaisir, en ne tombant pas dans la culpabilisation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by evalabrunette - dans L'Homme
commenter cet article
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 11:22

 

 

attraction-magnets

 

 

Les contraires s'opposent ou s'attirent, c'est selon et c'est souvent incompréhensible.

 

Ni les principaux intéressés, ni leurs proches ne savent pourquoi. C'est comme ça.

 

Etre attiré par son contraire et que celui-ci le soit aussi c'est assez grisant.

 

Vous vous confrontez à ce que vous n'êtes pas, vous repoussez vos limites, vous explorez.

 

Sauf que souvent ça peut aussi exploser.

 

Prenons un exemple au hasard : l'Homme et moi. ( au hasard, on a dit )

 

Si vous suivez bien, petits coquinous, je vous ai déjà expliqué qu'on était des contraires parfaits ... ( si vous suivez pas, c'est là : oui, ici ! )

 

En règle générale, quand tout va bien, son calme et son flegme légendaire me canalise et de son côté il se laisse parfois emporter par des coups de folies ( ce qui n'est pas son genre, à la base).

 

Sauf que avec le temps, la cohabitation ( tue-l'amour s'il en est mais j'y reviendrais), les ptites habitudes et le train-train de la life , eh bien les différences se font de plus en plus ressentir et sont de moins en moins charmantes.

 

Il se trouve que nous n'avons pas du tout la même manière d'appréhender les choses de la vie.

 

Lui, prend tout à la légère, rien n'est grave, on s'en fout.

 

Moi, j'ai tendance à m'irriter très assez vite et à bloquer sur certains trucs.

 

Lui est capable de passer de suite à autre chose après un conflit ou un problème.

 

Moi je n'y arrive pas. Je pense à autre chose effectivement, mais à chaque nouveau conflit ça revient et ça pèse en plus sur la balance.

 

(Il doit y avoir un juste milieu entre s'en foutre et en faire des montagnes non ? )

 

Hier soir fût le summum de notre incompréhension et notre absence totale de communication car on ne voit pas les choses de la même manière.

 

Quand il dit une chose , ça veut dire ça, sauf que moi je comprend ci et inversement.

 

Chacun part du principe que ce qu'il dit coule de source pour lui donc pour l'autre.

 

Or, il n'en est rien.

 

Hier soir, l'Homme m'a dit que le problème était qu'on n'arrivait pas à se comprendre car on avait des caractères complèment opposés. En même temps, c'est pas une nouvelle. ( finalement il suit ^^) 

 

Je lui ai alors demandé quelle était la solution ? Il m'a répondu qu'il fallait changer.

 

Et je suis d'accord, car la situation ne peut plus durer. Elle est épuisante.

 

Mais pas changer de caractère car sinon on se change tout entier. 

 

L'idée serait d'arriver à se mettre à la place de l'autre quand on exprime quelque chose pour voir comment lui le comprendrait.

 

Ce n'est pas chose facile.

 

Surtout pour l'Homme. ( et je suis OBJECTIVE promis... je le connaissais d'avant que ce soit mon mec !) 

 

Il s'en défend mais c'est le premier à dire qu'il faut se mettre à la place des autres pour voir la situation de leur point de vue avant de leur jeter la pierre, mais il est lui-même incapable de le faire... (faites ce que je dis ... )

 

De mon côté, je suis loin d'être une oie blanche et j'avoue m'énerver assez rapidement ou du moins partir au quart de tour mais je suis aussi capable de prendre du recul face à une situation donnée ...si on m'en donne l'occasion.

C'est-à-dire, si on est pas sarcastique, spécialité du chef.

 

L'Homme trouve rigolo de me voir partir au quart de tour à chaque fois qu'il me dit quelque chose qui va m'énerver à coup sûr et donc en abuse  . Il me cherche et se plaint après de me trouver.

 

Salut, on a 4 ans et demi et on aime Oui-Oui . kikoololmdr. 

 

Le pire dans tout ça, c'est qu'on est quand même des amoureux mais nos égos et nos fiertés respectives nous bouffent ...

 

Et j'arrête pas de penser que l'amour ne suffit pas toujours dans un couple ... 

 

( il faudrait que j'arrête de penser je crois ...)

 

 

 

 

Repost 0
Published by evalabrunette - dans L'Homme
commenter cet article
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 15:09

 

 

 

 (...) Fin de citation.

 

C'est ce que m'a sorti une de mes copines , samedi soir, lors d'une soirée chez des potes avec l'Homme et un de ses colocs.

 

Pourquoi ? Parce que j'étais en train de demander à l'Homme d'arrêter de massacrer une chanson qui passait ( et qui n'était déjà pas bien glorieuse ^^) et donc de fermer sa gueule et de nous servir à boire.

 

Ce à quoi, cette copine donc me sort : " C'est pas ton fils, c'est ton mec . Laisse-le donc se ridiculiser comme un grand".

 

Alors. Déjà, si j'ai demandé à l'Homme d'arrêter son cinéma c'est parce qu'il me saoulait à brailler comme un cochon qu'on saigne et que j'avais envie d'avoir la paix ( et la majorité des autres participants aussi ) . C'était pas pour lui dire ce qu'il avait à faire . C'était pour qu'il arrête de faire ce qu'il était en train de faire.

 

Comme je l'aurais dit à n'importe quel autre de mes potes, peu importe que ce soit mon mec ou non.

 

Ensuite, le laisser se ridiculiser ?

 

Pourquoi ? J'en ai marre qu'il se ridiculise souvent. 

 

Tout le monde trouve trop drôle de le voir quand il a un coup dans le nez. ( Il est vrai que nous avons débarqués à cette soirée déjà bien éméchés, car before à la maison et ensuite on s'est perdu car j'avais zappé l'adresse , bref, on y est quand même arrivé!).

 

Sauf que moi, de le voir se ridiculiser, je trouve ça pas drôle. Mais pas drôle du tout. 

 

Parfois moi aussi il me fait rire . Mais il me fait rire. Je me moque pas de lui.

 

J'en ai marre qu'à chaque soirée, j'entende toujours la même chose, rapport à l'Homme :

 

"Oh putain, ça y est il est lancé", "Nan, mais faut le surveiller , il va casser quelque chose", " Nan mais cries moins fort ( sic) " , " Haha, trop drôle, regarde comme il danse, il va se casser la gueule", " Eva, comment tu fais pour vivre avec lui?" " T'as du courage, Eva".

 

Réponse : C'est pas du courage, c'est de l'amour. Point barre. ( Et il n'est pas comme ça dans le privé, heureusement, j'suis pas maso non plus ^^)

 

 

Moi, honnêtement, ça me fait pas marrer de voir nos potes rigoler de lui, parce que ça devient un showman quand il est un peu pompette ( ok, déchiré!), donc, je m'octroy le droit de le calmer un peu.

 

De toutes façons, faut savoir.

 

Tout le monde arrête pas de dire : "Nan, mais depuis qu'il est avec Eva, il est posé, il est plus gérable" . " Ok, il vient à la soirée mais il vient avec Eva pour qu'elle le surveille quoi"...

 

Et après, on me reproche de le prendre pour mon fils ... Ce que je ne fais pas du tout au demeurant.

 

Pour mieux comprendre le truc, je vais vous avouer que mon Homme, est ce qu'on peut appeller un gai luron .

 

Il est toujours (trop?) partant pour un apéro, pour guincher comme il dit, c'est à dire pour faire la fête, crier, rigoler, danser et finir par s'épuiser tout seul après nous avoir tous épuisés auparavant.

 

Quand c'était mon pote, ça me faisait rigoler...

 

Mais y'a une différence entre avoir un pote qui agit comme ça ... et sortir avec ce genre de personnage.

 

Vous notez aussi bien que moi la nuance hein?!

 

Parce que c'est pas mes potes qui doivent rentrer le coucher hein?!

 

Pour eux, le spectacle se termine quand on passe le pas de la porte.

 

Pour moi, c'est Show Must Go On jusqu'à ce qu'on rentre à la maison.

 

Et parfois, c'est pas très glorieux.

 

Donc, j'estime avoir le droit de dire à mon mec quand il doit poser des limites, en termes d'alcool ou en termes de volume sonore ( il avait un groupe de Métal, j'vous avais dit?!), parce que c'est moi ensuite qui doit le gérer toute seule.

 

Et puis, surtout, que cette copine me sorte cette phrase " c'est pas ton fils, c'est ton mec". Surtout venant d'elle.

 

Elle qui a passé la soirée à plus ou moins l'allumer mais en disant que non ( forcément, c'est une allumeuse, elle s'en rend même plus compte. Je l'aime beaucoup et j'me branle qu'elle allume les mecs : mais pas le mien quoi.) et qui sait très bien que quand il est un peu pété, il est un tant soi peu tactile avec tout le monde... et ben ça me fait chier.

 

Alors, qu'elle se trouve un mec , un vrai, pas un qui est à 400 bornes de chez elle. Et qu'elle garde ses remarques pour elle...

 

Alors non, je prend pas mon Homme pour mon fils. 

 

Je veux juste qu'on arrête de se foutre de sa gueule.

 

C'est tout .

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by evalabrunette - dans L'Homme
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 17:02

 

 

 

On a tous déjà eu cette impression... L'impression qu'une chanson a été écrite pour nous. Qu'une chanson raconte notre vie. A un moment donné de notre vie ...

 

Que cette chanson, elle nous prend au ventre quand on l'entend, elle nous donne des frissons et parfois nous fait monter les larmes aux yeux.

 

"Baiser d'un soir", c'est une chanson de Zaza Fournier. Et c'est ma chanson. 

 

Cette chanson, elle est belle. ( Comme toutes les chansons de Zaza, même si je préfère son premier album, le second étant un peu trop pop-yéyé à mon goût)

 

Cette chanson raconte une histoire ( je vous fais le brief pour celles et ceux d'entre vous qui auraient la rame de l'écouter ou ne voudraient pas se faire griller au taf ^^) : 

 

C'est l'histoire d'une fille qui fait la connaissance d'un homme au hasard d'une rencontre. Ils se plaisent. Passent la nuit ensemble et la fille s'attend à une histoire sans lendemain, comme elle en a tant eu.

 

Sauf que là. L'homme la rappelle et ils se revoient. Ils se revoient souvent et même en dehors d'un lit.

 

Au début , elle a peur, "elle veut rester célibataire" et pis elle se laisse porter par ce qu'elle vit et se dit que ça vaut d'être vécu même si un jour ça arrête, elle n'aura pas de regrets.

 

Et ben ça c'est mon histoire. ( grosso merdo quoi)

 

Etant tombée amoureuse très jeune. Et avoir bien ramassée mes dents. J'avais décidé de plus jamais retombée amoureuse. Tout en continuant d'espèrer rencontrer l'homme de ma vie. Comment ça ,c 'est pas logique?! ^^

 

Inconsciemment ou consciemment, j'ai collectionnées les histoires que je savais (ou pas, enfin si avec le recul) vouées à l'échec :

 

Des mecs dont tu sais qu'il ne faut rien attendre = des hommes déjà en couple. 

 

Des hommes dont tu n'attends rien = si ce n'est qu'il te fasse l'amour quand tu en as envie.

 

Des hommes qui ne te correspondent pas = tu le sais mais te dis on verra bien, même si en fait, au final, t'avais pas envie de voir.

 

Des hommes qu'il aurait mieux vallu éviter = des collègues de travail.

 

La configuration de ma vie faisait aussi qu'il m'était difficile de rencontrer des hommes: la plupart de mes amis proches sont en couple et font des sorties de couples ( + moi et un "super pote tu vas voir il est trop sympa!" ...) et puis j'évolue aussi dans un groupe d'amis très fusionnel où nous passons quasiment tout notre temps ensemble.

 

Pas facile de voir des nouvelles têtes dans ce cas-là.

 

Et pis, un jour, sans savoir réellement ce qu'il c'est passé. J'ai commencé à regarder d'un autre oeil un de mes potes.

 

A la base, il ne me plaisait pas du tout. Déjà physiquement, il était à l'opposé de mes critères.

 

J'aime à dire que je craque pour les grands bruns ténébreux. Lui fait ma taille ( bon je suis pas très petite comme fille non plus, faut dire), est chatain AUX CHEVEUX LONGS (OMG ! ^^ ) et n'a rien de ténébreux même s'il a les plus jolis yeux bleus du monde... 

 

Tout nous oppose ( enfin je devrais dire : nous opposait) :

 

Il aime le Métal et a fait partie d'un groupe en tant que guitariste et "chanteur" ... J'écoute du jazz et ai fait de la danse classique ...

 

Il est quasi-végétarien et aime le tofu ... Je surkiffe la viande et ne sais même pas ce que c'est que le tofu ...

 

Il considère que la mode, c'est qui reste dans sa main quand il pioche dans son armoire ... J'adore les fringues et les chaussures, et les sac-à-mains et les bijoux et les ... ok ok, j'suis une fille quoi.

 

Il n'a pas la télé et fustige toutes les "séries avilisantes" ... Je suis addict à Plus Belle La Vie ...

 

Il porte les cheveux longs, la barbichette et des tuniques amples en lin équitable ... Je porte les cheveux courts, très courts et des fringues H&M ...

 

Il travaille dans les jeux vidéos ... Je déteste ça ...

 

Il est la zenitude incarnée ... Je suis montée sur ressorts ... 

 

Bref, à la base, notre seul point commun était qu'on était nés la même année. ( ça fait pas masse que même ^^) 

 

Et puis, c'te homme là, je le connaissais parce que c'était "l'ex" d'une de mes copines donc bon. Je savais qu'il avait pas été cool, ni très réglo avec elle . ( elle n'est pas une sainte non plus hein?!) et je savais sa manière de voir la vie : pas de mariage, pas d'enfant, pas d'emmerdes ... ok.

 

Et pis, surtout, toujours cette appréhension d'avoir une aventure avec un pote d'un même groupe d'amis ... en cas où ça se passe mal ...

 

Bref, revenons-en à ma chanson donc ..et à la suite de mon histoire..

 

Au bout d'un moment, j'ai donc eu envie de lui  envisager une autre forme de relation avec lui ...

 

Etant nulle au jeu de la drague et lui ne comprenant de toutes façons rien à mes (plus ou moins) subtiles petites allusions, j'ai donc choisi la formule offensive et un soir je me suis jetée sur lui. ( oui, "jetée", il me le ressort encore aujourd'hui en riant ) .

 

J'me suis dit, merde. C'mec là, tu sais pas pourquoi mais il t'attire. Ok, tu sais comment il est. C'est un gros salaud avec les femmes. Il s'en fout de tout. Et il s'en foutra probablement de toi. Mais là tout ce que tu as envie, c'est d'une nuit avec lui et qui vivra verra...

 

J'ai vécu. J'ai vu . C'était il y a bientôt 7 mois. 

 

Après cette nuit, je savais que j'allais le revoir mais je savais pas trop ce que ça allait donner. Et me dire que je pourrais être sa copine. La copine de l'Homme ( comme je l'appellerais ici), l'espèce de chef de meute, ça me faisait bizarre. 

 

Et puis, j'me disais qu'on était trop différent et que tout ce qui l'interressait chez moi, c'était de me sauter.

 

C'est fou les idées qu'on peut se faire .

 

On s'est donc bien évidemment revu.

 

Puis on a commencé à faire des choses sans le groupe ( ça c'est plus ou moins bien passé mais ça j'aurais tout le loisir de vous le raconter plus tard ...) , à se faire des trucs entre nous.

 

A se présenter nos amis hors groupe .

 

A dire "nous".

 

Et puis, je suis partie à l'étranger, deux mois. Pour souffler de ma vie. Le voyage était déjà prévu et je ne voyais pas de raison d'y renoncer.

 

Coup du destin, lui aussi devait partir pour la même destination. Sans avoir trop posé de dates.

 

Il a fait en sortes que l'on se croise entre nos périples respectifs. On s'est retrouvé tous les deux à 6000 km de notre pays en terre inconnue.

 

Ce jour-là quand je suis allé le chercher à l'aéroport, j'me suis dit que si on me l'avait dit je ne l'aurais pas cru ...

 

Personne n'y croyait. Même pas nous au début.

 

Et pourtant, ça fait maintenant 7 mois que je vis une histoire merveilleuse avec l'Homme. ( ok, c'est que 7 mois mais pour moi c'est beaucoup !) 

 

Avec des hauts et des bas. Comme dans tous les couples. Mais il est mon sourire du matin et mon sourire du soir.

 

Et je dois bien l'avouer. Même si je pense que vous l'avez tous compris. Je suis amoureuse. :0))

 

Et pis comme le dis Zaza (oui, j'en reviens toujours à ma chanson ^^ ), même si un jour on se quitte, je n'aurais pas de regrets car tout ce que je vis avec lui , à ses côtés, depuis ce baiser d'un soir ,est la plus belle chose qui me soit arrivée dans la vie. (sentimentalement parlant .. sinon, y'a aussi les voyages ^^ )

 

 

"Baiser d'un soir, espoir. Baiser d'une nuit, aussi" Na ! ^^

 

xxx

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by evalabrunette - dans L'Homme
commenter cet article

Pour Me Présenter ...

  • : Le blog de evalabrunette
  • Le blog de evalabrunette
  • : Les petits tracas et grands bonheurs (et inversement) d'une Brunette bien dans ses baskets (enfin, qui fait tout pour ! )
  • Contact

Pour m'écrire ...

evalabrunette@gmail.com

Pour me retrouver ...

Suivez-moi sur Hellocoton

Pour fouiner dans ma bibliothèque ...

Mes Lectures De L'internet ...