Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 14:06

 

 

 

J'étais en train de me dire qu'il paraîtrait que j'avais un blog ... et pis j'ai réalisé que j'en avais effectivement un ...

 

Depuis quelques jours, j'me disais oui, bon je posterais demain ... et pis il est arrivé que demain c'est aujourd'hui et que en gros, aujourd'hui c'est le dernier jour avant un ptit temps pour pouvoir poster un article car ce soir mon cher et tendre est en vacances et du coup, je vais l'avoir sur le dos et ça va être hyper compliqué de bloguer sur son PC, si vous voyez ce que je veux dire ...

 

D'ailleurs, ceci me fait penser à un sujet d'article que l'on m'a suggéré et que je compte bien traîter d'ici la rentrée...

 

 

 

Bref, ça va ?

 

Par ici, ça va. Ca va ça vient quoi ...

 

Après avoir été très fatiguée pour des raisons inexplicables ( même mes analyses sanguines prescrites par le médecin n'ont rien données ...) , j'ai repris un peu du poil de la bête avant d'être de nouveau fatiguée mais cette fois-ci pour des raisons complètement explicables : genre trop c'est trop . Je m'explique.

 

 

Comme vous le savez, je vis en colocation avec mon Homme. Qui dit coloc dit souvent du monde à la maison mais là, on a atteint des summums jamais tentés encore...

 

Connaissez-vous le couchsurfing ? Non ? Bon.  Le principe est de proposer son canapé aux voyageurs itinérants qui font halte dans ta ville pour leur permettre de passer la nuit quelque part, de rencontrer des locaux et de partager plein de trucs.

 

C'est un véritable échange car tous ceux que tu accueilles t'apportent énormément en te parlant de leur pays , de leur culture, tout ça tout ça .

 

On a plusieurs fois accueilli des couchsurfers : un Anglais, des Néo-Zélandais, une Vénézuélienne et une Anglaise, un couple de Mexicains.

 

L'avantage, c'est qu'on a un grand appart avec un grand de salon et 3 canapés.

 

Cela dit, ce n'est pas une raison pour s'emballer quelque peu ... N'est ce pas Homme?

 

Oui, parce que la raison de ma grande fatigue de cette semaine c'est que mon Homme c'est un peu mélangé les pinceaux en terme d'organisation.

 

Pour être plus claire, nous nous sommes retrouvés, le week-end dernier et début de cette semaine, avec 5 oui CINQ couchsurfers... Soit plus de couchsurfers que de colocs. Normal.

 

A l'appel et par ordre chronologique d'arrivée nous avions : 1 Autrichien, 2 Italiens, 1 Sud-Coréenne et 1 Allemand.

 

Autant vous dire que  ces derniers jours nous n'avons parlé qu'anglais et même entre nous. Crevant, là aussi.

 

Et frustrant, quand on voit le niveau de langue des autres, notamment l'Allemand et l'Autrichien. Mais bon, comme chacun sait, les méthodes d'enseignement des langues étrangères différent d'un pays à l'autre et je crois pouvoir dire sans trop me tromper que la France est dans les bons derniers en la matière.

 

Personnellement, la relative aisance, le vocabulaire et l'accent que j'arrive à avoir quand je m'exprime en anglais sont plus le fait de mes voyages en pays anglo-saxons et aux film et séries vus en VOST qu'aux cours de LV1 en secondaire ...

 

Mais bon, peut-être que cela changera-t-il un jour ? Wait and see.

 

En tout état de cause, gros week-enf bien chargé voire surchargé avec tous ces petits globe-trotters et en plus, comble du hasard, c'est aussi ce week-end là  qu'un ami venant du plat pays avait décidé de nous rendre visite ...

 

Le mardi soir, j'ai craqué, j'suis allé dormir chez une copine!

 

Et là, tous les petits sont repartis, nous pouvons reprendre le cours normal de notre vie..

 

Non, mais bon, sincèrement, le couchsurfing c'est vraiment super mais je pense que c'est comme tout c'est une question de mesure.

 

Parce que trop à la fois, tu n'as finalement pas le temps de bien découvrir la personne et ça peut être dommage ...

 

 

D'ailleurs, nous allons peut-être en faire nous aussi dans les semaines qui arrivent. Nous partons avec mon Homme et un autre pote en Europe de l'Est  et il est fortement possible que nous squattions des canapés ici ou là.

 

Je vous raconte tout ce petit road-trip à mon retour.

 

Bonnes vacances à ceux qui ne sont pas encore partis. Bon retour à ceux qui reviennent. Et plein de belles choses à tous ceux qui ne partent pas. Il y a tellement de choses à faire en bas de chez soi quand on est en vacances.

 

 

See Ya !

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by evalabrunette - dans A la Coloc'
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 14:20

 

 

Et oui, ça y'est ... Les petits ont grandi et vont quitter le nid ...

 

Je parle de mes colocs hein, pour ceux qui suivent ...

 

Enfin, donc, il va y avoir du renouvellement .

 

Le premier part ce week-end et le deuxième le mois prochain.

 

Les castings pour trouver les remplaçants s'enchaînent donc depuis plus d'une semaine.

 

 

C'est rigolo d'ailleurs ça, les castings colocs.

 

La personne arrive. On lui fait visiter l'appart' et la chambre qui se libère.

 

Ensuite, on se cale dans le salon et on parle prix , charges, tout ça tout ça ...

 

Ensuite, le plus difficile c'est de faire en sortes de savoir si on a envie de vivre avec cette personne ou pas.

 

Parce qu'il ne suffit pas que l'appart plaise ... En matière de colocation, il faut aussi que ses occupants plaisent.... et vice et versa.

 

Généralement, ceux avec qui t'as pas envie de vivre tu le vois tout de suite ...

 

Le premier qu'on a rencontré, par exemple, mon Homme et moi-même étions unanimement d'accord sur le fait qu'il était hors de question de vivre avec lui.

 

Déjà parce qu'il a 21 ans et c'est bon, on a déjà donné les gamins ...

 

Ensuite, parce que son mode de vie est à l'opposé du nôtre ...

 

Son délire c'est d'avoir une télé géante, qu'il voyait déjà bien dans le salon et trouver quelqu'un qui aurait une deuxième manette pour gamer en folie avec lui ... Comment te dire ...

 

Déjà, chez nous, y'a pas de télé. Mon Homme a ça en horreur. Et moi je me suis habituée à ne plus en avoir. Et j'ai pas envie d'en avoir une. Si je veux regarder quelque chose : l'Internet est là pour moi. Point barre.

 

Ensuite, bien que travaillant dans ce secteur, mon Homme n'est pas spécialement un gamer. Quant à moi : je déteste ça. Si j'en avais rien à foutre de voir mes actuels colocs gamer dans le salon devant leur ordi, rentrer chez moi et tomber sur des gars en train de gamer sur un écran génant (!) au milieu du salon : non merci.

 

En plus, à aucun moment, le mec ne nous a posé de questions sur nous ou nous a parlé de lui , en dehors de ce qu'il possède et du prix que ça lui avait coûté ... On était donc bien en face d'un mec en galère prêt à prendre n'importe quelle piaule, peu importe avec qui .

 

Ce qui n'est pas du tout ce que nous recherchons. On veut quelqu'un avec qui on a des affinités ( pour paraphraser les candidats de la téléréalité ^^) . On va pas partager seulement un appart', on va partager nos vies en fait.

 

Même si quand on vit en coloc, ça ne va dire vivre en totale communauté, y'a toujours un minimum quand même ...

 

 

Bref, lui, on l'a donc éliminé de notre liste sitôt la porte claquée ...

 


 

 

Mais on a déjà trouvé le remplaçant de celui qui part ce week-end.

 

Ce fût notre 4ème visite.

 

Le courant est de suite passé ( candidat idéal : 26 ans, salarié, guitariste à ses heures perdues, drôle et surtout n'étant pas ménageophobe! ). C'est moi qui l'ai reçu seule. Mon Homme ayant zappé le rdv et partant boire des verres avec ses collègues ...

 

On est resté bien 3/4 d'heure à discuter et comme ça se passait très bien, je lui ai proposé de venir avec moi rejoindre mon Homme en terrasse, comme ça il ferait aussi sa connaissance ...

 

Comment dire que l'essayer c'est l'adopter ... Quand je les ai laissés en milieu de soirée pour aller retrouver une copine et sortir de mon côté, j'me suis dit qu'on avait déjà trouvé l'un de nos futur coloc ... Je ne m'étais pas trompée ... En rentrant chez moi vers les 2h30 du mat', je les ai trouvés tous les deux , mon Homme et Le Candidat, en train de dormir sur les canapés ... :0))

 

Le lendemain, au petit-dèj on lui a dit, qu'on le voulait bien en coloc. Tope-là ! Et de un !

 

 

Pour le deuxième à remplacer, comme on a un peu plus de temps, on a vu pas mal de monde. On a déjà un challenger. Une poursuivante. Et on voit encore quelqu'un ce soir.

 

Le challenger, on l'a vu la semaine dernière aussi. Breton, 25 ans, guitariste ( encore), posé et sympa. On a de suite été fan.

 

La poursuivante on l'a reçue hier soir. 26 ans, interne en médecine, sympa.

 

Honnêtement, profil intéressant. Mais j'avais déjà été séduite ( amicalement parlant hein) par le challenger, du coup, je lui portais moins de crédit.

 

Et puis, vu qu'on va pas se mentir sur ce blog, hein. Vous savez bien comme je suis. Cette poursuivante a quelques points négatifs en ce qui me concerne ... Bon déjà : c'est une fille. Et j'ai pas envie d'une autre fille que moi dans cette appart'.

Même si elle n'est ni très belle , ni très moche et qu'elle a un mec ( vivant à Paris), c'est quand même un ptit bémol. ( oui, j'sais j'suis rien qu'une chiante!)

 

Ensuite, bon, c'est un détail, mais ça m'a fait tiquer, dès le début ... Elle vient du Nord, (comme mon Homme) et est venu ici pour le climat ( j'habite pas dans le Sud mais pour une ch'ti forcément c'est toujours plus le sud ...) et la première chose qu'elle nous sort  c'est qu'ici les gens parlent bizarrement et qu'ils se rendent même pas compte qu'ils ont un accent...

 

Ben, en fait, moi j'trouve ça normal. Quand tu vis quelque part, tu te rends pas compte que t'as un accent. L'accent, c'est les autres qui le ressentent. Pas toi . Non ?

 

Ensuite, j'pense que niveau expressions les ch'ti n'ont rien à envier à personne ...

 

Et en plus, moi les gens qui ont un accent et des expression que je ne connais pas, je dis pas qu'ils " parlent bizarre", ça me fait juste sourire ... J'm'en tape.

 

Et donc, j'ai pas forcément envie de vivre avec quelqu'un qui va reprendre chacune de mes expressions et en faire une analyse sociologique ...

 

Parce que moi je suis native d'ici et des expressions locales, j'en ai à la pelle. Mon Homme passe son temps à me le faire remarquer. J'ai pas envie que quelqu'un d'autre le fasse aussi.

 

Si j'ai envie de dire " c'est quelle heure? " au lieu de "quelle heure il est ? ", qu'est-ce ça peut lui foutre ... En plus, faudra qu'elle s'y fasse , tout le monde dit ça ici ! ^^

 

 

Bref, en ce qui me concerne, sa candidature a quelques bémols ... Mais, je n'ai rien contre laisser sa chance au produit ... On verra.

 

 

Et puis ce soir, dernier candidat. Un homme apparemment. On n'en sait pas plus pour le moment . On verra bien ce soir...

 

 

 

En tous les cas, ce turn over va faire du bien. Parce que là ça ne devenait plus possible.

 

Même si à la base c'est des mecs très gentils ( il manquerait plus qu'ils soient méchants ! ^^) ben on avait quand même rien à voir .

 

Et surtout, j'avais besoin de renouveau ....

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by evalabrunette - dans A la Coloc'
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 14:20

 

 

 

Parlez-vous le "Djeuns" ? Non mais c'est important. Que même.

 

Vous savez tous ce qu'est le "Djeuns" ?  Vous savez ce langage qui vous fait prendre 15 ans d'un coup, vous fait vous sentir obsolète et surtout fait que vous ne comprenez pas vraiment le propos de votre interlocuteur, ce qui est le plus embarrassant.

 

Vivant en   coloc , et de surcroît avec des colocs ayant entre 20 et 21 ans (dur)  il est assez fréquent que je subisse entende ce type de langage.

 

Alors, la plupart du temps, ça va encore, j'arrive à suivre. Ils ne font quand même pas tout le temps des phrases remplies de locutions en "Djeuns".

 

Sauf quand les jeunes rencontrent d'autres jeunes et alors là c'est profusion d'expressions incompréhensibles en langue "Djeuns" .

 

Genre hier soir.

 

Au hasard.

 

L'un de mes colocs avaient invités quelques amis à passer la soirée à la maison. Ce "quelques" s'est rapidement transformés en " beaucoup", les gens s'étant donnés le mot . Genre, il reçoit un appel sur son portable et je l'entend dire " ah bon, y'a une soirée chez moi ?" :0))

 

Bref, y'avait du jeune dans mon salon quoi. Et du coup, j'en ai profité pour prendre des cours accélérés de "Djeuns".

 

Voici quelques expressions choisies,  avec une tentative de traduction effectuée par votre serviteuse :

 

 

"C'est frais" :  C'est quelque chose de bien, qui passe bien, qui est agréable.

 

 

- " C'est fat" : C'est quelque chose qui envoit  du " lourd".  Ca peut correspondre à " c'est énorme" . Fat = gros en anglais, ça doit venir de là ...

 

 

- " C'est parfait" : C'est quelque chose qui est donc parfait dans le sens où tout se passe bien, c'était ce que l'on attendait, tout est idyllique ...

 

 

- " cimer" : Merci.

 

 

- " Je vais le DL" : Je vais le télécharger.

 

 

- " Tu veux quelle track?" : Tu veux écouter quelle chanson ?

 

 

- " ça fout trop le seum" : ça donne le cafard, ça fout la mort ...

 

 

- " Des barres" : ce peut-être des barres de rire, dans le sens où c'est le fou rire. Ou alors utilisé comme superlatif comme dans " des barres la honte"  = j'ai eu grave la honte...

 

 

- " ça vend du gras" : ( j'avoue que celle-là m'a laissé un moment circonspecte...) Quelque chose de bien. Partant du postulat que "le gras, c'est la vie" , on peut expliquer cette expression comme exprimant un sentiment de joie envers quelque chose, quelqu'un, quelqu'évènement ... A rapprocher de l'expression " c'est fat" .

 

- " c'est easy" : C'est plutôt facile ou comme dans l'expression " non mais la route trop easy" = j'ai trouvé mon chemin aisément...

 

 

 

 

Et j'en passe à des meilleures ( ou pas) , j'en ai certainement oubliées mais Cointreau n'en faut ( ^^), la fatigue intellectuelle me guette ...Je vais donc de ce pas me replonger dans mon Umberto Eco, dans un autre genre ... :0))

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by evalabrunette - dans A la Coloc'
commenter cet article
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 11:21

 

 

Non, je ne parle pas de notre clitoris jeunes filles. Tout le monde sait bien que les hommes mettent plus de 1 minute pour le trouver . :0))  ( ça, c'est fait ...!)

 

Cette phrase si magnifique est le slogan du jeu "Othello" , ce jeu de stratégie où les pions noirs doivent retourner les pions blancs et inversement et à la fin la couleur dominante gagne. Voilà. Grosso merdo, c'est ça les règles.

(Ouais, en titre, j'aurais aussi pu vous mettre : "Jouons tous à UNO , on va rigoler" mais j'trouvais que c'était moins sprituel... et pis surtout, j'ai arrêté de jouer au UNO depuis belle lurette!)

 

Et si je vous parle de ça, c'est que les jeux de société c'est devenu notre nouvelle passion avec l'Homme depuis quelques temps. 

 

Bon déjà on jouait pas mal aux cartes, c'était un peu notre marotte à nous . Tarot, Coinche, tout ça tout ça ... On était quasi prêts pour les doublettes du dimanche aprèm au bar d'en face ( avec en premier prix un jambon cru entier ... ce n'est tout de même pas négligeable) .

 

Et puis, avec l'Homme on a eu envie de s'élever un peu et du coup, on a ressorti les jeux de société de derrière les fâgots ( = j'ai rangé l'armoire de l'Homme et suis tombée sur des perles!).

 

J'ai, d'un geste magistral et sans appel , banni à tout jamais le Monopoly . Faut pas déconner. En plus, il est en Francs ... Mais j'ai trouvé l'Othello . Kézako me suis-je dit ?

 

L'Homme a dit c'est génial comme jeu tu vas voir. Ah ça pour voir : j'ai vu . Ou comment se faire dégommer en 10 minutes chrono !

 

Et ouais, y'a quand même une certaine stratégie à mettre en place, un peu comme aux échecs ( c'est pour faire genre que je vous dit ça, je ne sais pas jouer aux échecs ...) et apparemment ça va venir avec le temps ... 

 

J'espère parce que bon là ... C'est un peu la fessée déculottée ( et je ne parle pas de pratiques sexuelles) .

 

Du coup, ça nous a donné envie de rejouer à plein de jeux et de jouer avec nos amis/colocs/potes. 

 

Il faut dire aussi que cet été , j'ai pas mal pratiqué les jeux de société avé les copains. Quand vous êtes en grand week-end avec des potes dans une maison de campagne où il n'y a ni l'Internet, ni la télé, peu de prises électriques, pas de réseau mobile et une seule station de radio : il FAUT s'occuper !

 

Donc on a enchaîné les jeux de société :  Time's Up ( un jeu de mémoire et de rapidité génial) ,  Munchkin ( un pseudo jeu de rôle où on se laisse facilement prendre au jeu ... Ndlb : perso, après y avoir joué 4 jours de suite, je rêvais que j'étais un magicien, avec une exo-armure, que je combattais le "Dragon nain tout mignon" et que je lançais des malédictions et ouvrais des portes ... jouez, vous comprendrez ...^^) ,  Jungle Speed ( jeu de rapidité et de réflexion qui joue un peu avec vos nerfs mais c'est franchement sympa) et au Six Feet Under ( jeu où vous êtes un croque-mort et devez enterrez le plus de morts possible ... j'vous assure que c'est quand même stratégique et rigolo ^^ ) .

 

Du coup, j'ai eu envie et l'Homme aussi de continuer à jouer aux jeux de société ...

 

On a commencé par pratiquer ceux qui vivotaient dans le salon et notamment le  Marrakech où l'idée c'est que vous êtes au marché des tapis et vous devez placer vos tapis en empêchant l'adversaire de trop poser les siens, tout ceci sous la bienveillance d'Assan le maître des lieux, le marchand de tapis ... ( cliché quand tu nous tiens ...)

 

Et puis, en se balladant tranquillement une après-midi avec l'Homme, on est rentré dans une petite boutique spécialisée en jeux de société en tous genre, c'est vraiment la caverne d'Ali Baba et la propriétaire est vraiment sympa. On lui a dit le type de jeu qu'on aimait bien et ce que l'on attendait d'un jeu et elle nous a dégoté un jeu que l'on surkiffe depuis ( et qui a rendu accro nos amis aussi !) :  Les Aventuriers du Rail .  

 

C'est un jeu de stratégie où il faut à la fois faire le plus long parcours avec son train, tout en gênant les autres et brouiller les pistes pour que les adversaires ne sachent pas ( trop) où vous voulez aller pour ne pas qu'ils vous contrent à leur tour ... Honnêtement, c'est l'éclate pendant 1h/1h30 . 

(et là, à ce jeu,  je suis trop forte, j'ai gagné l'Homme la dernière fois, juste sur la fin ... il était dégoûté!! ^^) 

 

Bref, on se paie des bonnes petites soirées délires avé les copains à se faire des jeux de société . Tout le monde y a prit goût en fait, donc c'est cool. 

 

Et c'est toujours mieux que de passer toute la soirée à enchaîner les bouteilles ... c'est bon, on n'a plus 17 ans . 

( si si )

 

 

 

Repost 0
Published by evalabrunette - dans A la Coloc'
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 12:56

 

 

 

Hier matin, en plein petit-dèj avec un ex-coloc revenu squatter à l'appart' quelques jours, celui-ci me sort effaré qu'il faut absolument qu'il me parle d'un truc.

 

Ce mec est toujours dans l'emphase mais là j'avais l'impression que pour une fois il n'en faisait pas de trop .

 

Il me dit "Eva, c'est un truc de fou. Hier soir j'vous en ai parlé vite fait à vous deux avant qu'on aille se coucher mais j'ai vu un truc trop chelou quand je suis rentré à l'appart'. J'ai pris les escaliers et arrivé sur le palier, j'ai vu que l'ascenseur était au même étage. Et il y avait quelqu'un dedans. J'ai eu peur d'ouvrir pour voir ce qu'il se passait, mais c'était trop chelou, je voyais une fille assise par terre dans l'ascenseur et qui tanguait d'en avant en arrière, elle avait pas l'air bien. Et vous êtes arrivés quelques minutes après moi, vous m'avez dit que vous aviez rien vu et ça m'a fait bader parce que j'me dis que j'ai du avoir une hallu ou voir un fantôme ."

 

Pauv' garçon.

 

Il avait vraiment l'air catastrophé. Hésitant entre le fait d'avoir aperçu un fantôme ou alors d'avoir laissé en galère une fille dans l'ascenseur.

 

Moi, quand il m'a raconté ça, j'ai pas su trop quoi lui dire...

 

Ca me faisait chier qu'il soit si catastrophé par rapport à ça mais je ne voyais pas quoi lui dire...

 

J'en ai parlé à l'Homme quand il est rentré du travail en lui disant ce que notre pote m'avait dit et que peut-être qu'il allait lui en parlé à lui aussi ...

 

Ouais, non mais parce que y'a jamais eu de fantôme dans l'ascenseur ce soir là ...

 

C'était l'Homme et moi rentrant de soirée.

 

Et disons que si j'étais agenouillée, c'était pas pour faire une prière ... :0))

 

Voilà. 

 

Bouh! :0))

 

 

Repost 0
Published by evalabrunette - dans A la Coloc'
commenter cet article
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 10:46

 

 

Bon, c'est pas exactement comme ça que ça a été dit mais c'est l'idée quoi ...

 

Il se trouve que en début d'année, après avoir plaqué mon job et avant de partir à l'étranger , j'ai également plaqué mon appart'.

 

Déjà financièrement, ça allait être compliqué et puis j'en avais marre, toutes mes missions Ikéa et Leroy Merlin n'y changeaient rien : je pouvais plus me le voir cet appart'.

 

Et puis, j'étais dans une phase où j'envoyais tout valser donc bon.

 

Je m'étais dit que de toutes façons, je partais à l'étranger 2 mois et que à mon retour, j'irais là où le marché du travail me porterais, que je n'avais plus spécialement d'attache avec ma ville natale ( que j'adore au demeurant) et que de toutes façons, on est au 3ème millénaire , on est plus obligé de vivre à côté de ses potes pour ne pas les oublier ou pour avoir des nouvelles, ou pour les voir.

 

(L'une de mes meilleures amies habite de l'autre côté du périph à 7 minutes de chez moi : ça fait 6 mois que je l'ai pas vu ... ^^)

 

Bref, je me disais, à mon retour en France, je me calerais chez ma mère et ensuite je taille la route...

 

Bon, sauf que ... Sauf que ... Et ben sauf que dans la vie, ça se passe pas toujours comme on l'a planifié ... et en l'occurence, moi, j'ai commencé à sortir avec l'Homme. ( et finalement, de facto, j'avais de moins en moins envie de quitter ma ville ...)

 

Alors, bon, à l'époque, je me faisais pas de films hein, j'me disais on verra bien au retour, quasi 3 mois de séparation ( moi, j'suis partie deux mois, lui un, on s'est croisé un week-end là-bas entre les deux ...) ça change un couple, surtout un jeune couple.

 

Et puis, quand je suis rentrée en France, j'suis effectivement allée squatter chez ma mère.

 

Profiter du Sud, du soleil, de la confiture d'abricots, de la fraîcheur des rivières et du vin rosé et j'me suis laissé vivre ..

 

Et pis l'Homme est rentré en France. Il m'a appelé la veille de son retour dans notre ville.

 

Il m'a dit : "Tu viens me chercher à la gare?" J'ai dit "Oui".

 

Il m'a dit : " J'ai hâte de te revoir" . J'ai dit "Moi aussi, tes calinous m'ont manqués". ( oui, j'ai 2ans et demi d'âge mental quand j'suis amoureuse)

 

Il m'a dit : "On va rattraper tous les calinous manqués alors" . J'ai dit " ça va mettre un paquet de temps".

 

Il m'a dit : " T'es pressée?" . J'ai dit : "Non".

 

Il m'a dit : "Alors vient prendre pension complète à la maison ". J'ai dit " Ok".

 

Voilà. Voilà comment je me suis retrouvé à vivre chez mon Homme.

 

Enfin, chez mon Homme ... Chez mon Homme ET ses coloc' quoi ...

 

Ah, j'avais pas précisé, quoique mon titre laisse deviner le délire... L'Homme vit en colocation. Oui. A 30 ans ... passons.

 

Me voilà donc à vivre non pas avec un homme mais avec trois hommes ... qui reçoivent des potes, des potes de potes, des couchsurfers... et ce qui fait qu'un matin ( un lapin ?! ^^)  je me lève et je me retrouve au petit-dèj avec 5 mecs en caleçon ...

( ouais, c'est quand même la classe!! ^^)

 

Imaginez mon désarroi que même ... Rabattre 5 fois plus souvent la lunette des chiottes, ramasser des tonnes de bouteilles de bières pour accéder au canapé... Avoir un peu la honte de sortir mon Cosmo ... Dure la vie ^^

 

Enfin, j'le savais qu'il vivait en coloc' hein, j'tombe pas des nues non plus ...

 

Depuis le temps que je le connais, j'y ai squatté moi aussi dans cette coloc.

 

A y rester dormir car incapable de rentrer chez moi... ( car plus de métros, pas toujours parce que trop pétée non plus ^^ ))

 

Ou parce que j'avais mieux à faire que rentrer chez moi ...

 

Ouais, bon, en fait, j'me suis tapée un de ses potes l'année dernière... bon, on a même fait "ça" dans sa chambre parce qu'il était pas là à cette soirée lui ...

J'lui en ai jamais parlé .. et j'arrive pas à trouver de raison de lui dire ... ^^

 

Bref, j'voulais juste dire que être en couple dans une coloc' c'est pas de tout repos et que honnêtement, ça met parfois mes nerfs à dure épreuve ...

 

Alors, je me prends à rêver, qu'un jour peut-être, l'Homme et moi, on aura un petit chez-nous rien qu'à nous ...

 

L'Espoir fait vivre ... :0))

 

( Et puis, en attendant, on se marre bien quand même !! ^^ )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by evalabrunette - dans A la Coloc'
commenter cet article

Pour Me Présenter ...

  • : Le blog de evalabrunette
  • Le blog de evalabrunette
  • : Les petits tracas et grands bonheurs (et inversement) d'une Brunette bien dans ses baskets (enfin, qui fait tout pour ! )
  • Contact

Pour m'écrire ...

evalabrunette@gmail.com

Pour me retrouver ...

Suivez-moi sur Hellocoton

Pour fouiner dans ma bibliothèque ...

Mes Lectures De L'internet ...