Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 10:46

 

 

Bon, c'est pas exactement comme ça que ça a été dit mais c'est l'idée quoi ...

 

Il se trouve que en début d'année, après avoir plaqué mon job et avant de partir à l'étranger , j'ai également plaqué mon appart'.

 

Déjà financièrement, ça allait être compliqué et puis j'en avais marre, toutes mes missions Ikéa et Leroy Merlin n'y changeaient rien : je pouvais plus me le voir cet appart'.

 

Et puis, j'étais dans une phase où j'envoyais tout valser donc bon.

 

Je m'étais dit que de toutes façons, je partais à l'étranger 2 mois et que à mon retour, j'irais là où le marché du travail me porterais, que je n'avais plus spécialement d'attache avec ma ville natale ( que j'adore au demeurant) et que de toutes façons, on est au 3ème millénaire , on est plus obligé de vivre à côté de ses potes pour ne pas les oublier ou pour avoir des nouvelles, ou pour les voir.

 

(L'une de mes meilleures amies habite de l'autre côté du périph à 7 minutes de chez moi : ça fait 6 mois que je l'ai pas vu ... ^^)

 

Bref, je me disais, à mon retour en France, je me calerais chez ma mère et ensuite je taille la route...

 

Bon, sauf que ... Sauf que ... Et ben sauf que dans la vie, ça se passe pas toujours comme on l'a planifié ... et en l'occurence, moi, j'ai commencé à sortir avec l'Homme. ( et finalement, de facto, j'avais de moins en moins envie de quitter ma ville ...)

 

Alors, bon, à l'époque, je me faisais pas de films hein, j'me disais on verra bien au retour, quasi 3 mois de séparation ( moi, j'suis partie deux mois, lui un, on s'est croisé un week-end là-bas entre les deux ...) ça change un couple, surtout un jeune couple.

 

Et puis, quand je suis rentrée en France, j'suis effectivement allée squatter chez ma mère.

 

Profiter du Sud, du soleil, de la confiture d'abricots, de la fraîcheur des rivières et du vin rosé et j'me suis laissé vivre ..

 

Et pis l'Homme est rentré en France. Il m'a appelé la veille de son retour dans notre ville.

 

Il m'a dit : "Tu viens me chercher à la gare?" J'ai dit "Oui".

 

Il m'a dit : " J'ai hâte de te revoir" . J'ai dit "Moi aussi, tes calinous m'ont manqués". ( oui, j'ai 2ans et demi d'âge mental quand j'suis amoureuse)

 

Il m'a dit : "On va rattraper tous les calinous manqués alors" . J'ai dit " ça va mettre un paquet de temps".

 

Il m'a dit : " T'es pressée?" . J'ai dit : "Non".

 

Il m'a dit : "Alors vient prendre pension complète à la maison ". J'ai dit " Ok".

 

Voilà. Voilà comment je me suis retrouvé à vivre chez mon Homme.

 

Enfin, chez mon Homme ... Chez mon Homme ET ses coloc' quoi ...

 

Ah, j'avais pas précisé, quoique mon titre laisse deviner le délire... L'Homme vit en colocation. Oui. A 30 ans ... passons.

 

Me voilà donc à vivre non pas avec un homme mais avec trois hommes ... qui reçoivent des potes, des potes de potes, des couchsurfers... et ce qui fait qu'un matin ( un lapin ?! ^^)  je me lève et je me retrouve au petit-dèj avec 5 mecs en caleçon ...

( ouais, c'est quand même la classe!! ^^)

 

Imaginez mon désarroi que même ... Rabattre 5 fois plus souvent la lunette des chiottes, ramasser des tonnes de bouteilles de bières pour accéder au canapé... Avoir un peu la honte de sortir mon Cosmo ... Dure la vie ^^

 

Enfin, j'le savais qu'il vivait en coloc' hein, j'tombe pas des nues non plus ...

 

Depuis le temps que je le connais, j'y ai squatté moi aussi dans cette coloc.

 

A y rester dormir car incapable de rentrer chez moi... ( car plus de métros, pas toujours parce que trop pétée non plus ^^ ))

 

Ou parce que j'avais mieux à faire que rentrer chez moi ...

 

Ouais, bon, en fait, j'me suis tapée un de ses potes l'année dernière... bon, on a même fait "ça" dans sa chambre parce qu'il était pas là à cette soirée lui ...

J'lui en ai jamais parlé .. et j'arrive pas à trouver de raison de lui dire ... ^^

 

Bref, j'voulais juste dire que être en couple dans une coloc' c'est pas de tout repos et que honnêtement, ça met parfois mes nerfs à dure épreuve ...

 

Alors, je me prends à rêver, qu'un jour peut-être, l'Homme et moi, on aura un petit chez-nous rien qu'à nous ...

 

L'Espoir fait vivre ... :0))

 

( Et puis, en attendant, on se marre bien quand même !! ^^ )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 17:16

Non, je vais pas parler de Facebook et autres réseaux sociaux qui nous fichent, nous espionnent et se jouent de notre vie privée ...

 

Parce que pour moi le débat est clos : sur les réseaux sociaux, on voit ce qu'on veut bien donner à voir.

 

Si tu veux pas qu'on te voit sur l'Internet en bikini fluo, complètement pétée avec une plume d'oie dans le cul , ben tu mets pas la photo. Ou tu confidentialises. ( ou tu te mets pas de plume dans le cul)

 

C'est ubër simple. ( Non, je n'ai pas de photos de ce type et confidentialisées sur mon profil FB ... je les laisse sur mon disque dur ! Humour ^^)

 

Bref, on en revient au fichage que je voulais vous parler. Et plus précisément d'un registre :

 

Le Registre France Greffe de Moëlle . (voilà) 

 

Mais qu'est-ce donc me direz-vous ?

 

(On va dire que vous me le dites . C'est mieux pour la suite de mon article. )

 

Alors, ce registre est en fait un fichier qui recense tous les volontaires au don de moëlle osseuse. 

 

Ca fait beaucoup d'infos d'un coup, alors on va analyser tous les mots un par un comme quand on cherchait la problématique d'une dissert' à la fac. 

 

- Fichier qui recense : ( oui, c'est pas un mot, ne chipotez pas , merci) Ben , comme le nom l'indique, ce fichier permet de savoir qui donne , qui peut donner, qui est compatible, qui est disponible, etc ...

Ce fichier est consultable par les médecins du monde entier, pour trouver une solution à un (grave, vous vous en doutez) problème de santé d'un malade, qui ne peut pas être solutionné par les proches du malade.

C'est pour ça que l'on parle de donneurs non apparentés , car avant de chercher dans le registre, on cherche d'abord dans l'entourage familial du malade ( surtout les frères et soeurs, le mieux serait d'avoir une ou un jumelle/jumeau ...) et si pas, on cherche donc dans le Registre.

 

- Volontaires : On est pas obligé. D'être inscrit . Sur ce fichier. Personne ne vous y oblige. Et vous pouvez vous en retirez quand vous le voulez sans avoir à vous justifier. Mais c'est bien d'être inscrit.

 

- Don : Le corps humain n'est pas à vendre . Du moins dans nos contrées... ( le trafic de reins en Inde ou au Brésil n'est pas une légende ...) Si vous acceptez de donner votre moëlle osseuse, vous n'obtiendrez rien en retour, si ce n'est de savoir que vous avez sauvée une vie.

De même, le malade qui reçoit votre don, le reçoit sans qu'on lui demande rien en échange. Il vous sera juste reconnaissant toute sa vie de lui avoir sauvée la sienne.

 

Sauf, que vous ne saurez jamais qui il est et lui ne sera jamais qui vous êtes.

 

Le don est anonyme. La seule chose qu'il est possible de savoir c'est le sexe, l'âge et si le malade va mieux suite au don ... C'est déjà pas mal.

 

- Moëlle Osseuse : Ce N'EST PAS  la moëlle épinière ! Vous êtes fous ou quoi ? On va pas mourir pour sauver des gens non plus oh ! On veut pas nos neurones, on veut nos globules pour remplacer ceux du malade qui sont tous pourris. La moëlle osseuse est située dans nos os et est bourrée de plein de trucs nécessaires à la vie: globules, plaquettes, leucocytes ...

 

 

Alors pourquoi je vous parle de ça ? (Bah oui, Eva, pourquoi tu nous parles de ça au lieu de nous parler du lieu le plus insolite où tu ais fait l'amour ( à votre avis? ^^) ? )

 

Ben, comme vous ne vous en doutez pas du tout j'imagine bien, ben, j'y suis inscrite sur ce registre. Voilà.

 

Etant donneuse du sang depuis mes 18 ans, j'avais déjà entendu parler de ce type de don et de ce registre mais honnêtement ça me faisait flipper. 

 

Et pis, lors de mon dernier don du sang , il y avait une représentante d'une association, l'Association Laurette Fugain qui lutte contre la leucémie. Cette dame est venu me parler pendant que je prenais ma petite collation post-don et on a parlé de son association, de la leucémie, du fait qu'ils mettaient pas assez de compotes de pomme dans l'assiette de la collation post-don , du besoin en moëlle osseuse et du don de moëlle osseuse.

Elle a su trouver les mots la petite maligne parce que j'ai sur le champs rempli le papier pour demander mon inscription sur le Registre France Greffe.

Il faut dire qu'elle a prononcé le mot que j'attendais : Anesthésie Générale .

Ouais, parce que je vous avoue que j'imaginais un prélèvement dans mon dos avec une énorme aiguille ( bon, en fait c'est le cas ...)  et rien qu'une petite anesthésie locale et que ça devait quand même dégommer de douleur ...

 

Quelques semaines plus tard, une dame de l'ESF ( Etablissement Français du Sang) m'appelait pour un rendez-vous avec un médecin pour terminer mon inscription sur le Registre. 

 

Quelques mois plus tard, je la rappelais pour prendre rendez-vous ..

OK, je m'explique. Entre le moment où j'ai envoyé le papier et le moment où je les ai recontacté il y a eu : mon tatouage ( donc pas de don de sang ou autre avant 4 mois), mon déménagement (j'avais la tête ailleurs), mon voyage ( j'étais ailleurs) donc c'est pour ça que j'ai tardé à les rappeller.

 

Bref, on s'en tape, le truc c'est que j'ai donc eu rendez-vous la semaine dernière, vendredi matin pour être exacte, avec un médecin super sympa qui vous pose environ 2 milliards de questions ( mais c'est normal après tout, on est là pour aider à sauver des vies pas pour acheter une Golf 6) et qui répond à vos 3 milliards de questions ( ça fait mal ? Vous êtes sûr ? Vous me mentiriez-pas ? Je peux avoir le coussin anti-stress en forme de coeur avec marqué " Don du Sang" dessus ? ) 

 

Ensuite, direction, la salle des aiguilles ! Pour une prise de sang. Une simple prise de sang, ce n'est pas un don du sang. Juste pour avoir un peu de notre sang et l'analyser pour établir notre typage HLA (Human Leucocyte Antigens) . Cela permettra par la suite de le comparer avec celui des malades en attente d'une greffe de moëlle osseuse.

 

Si tout va bien, dans trois mois, je serais inscrite sur ce registre et ce jusqu'à mes 60 ans.

 

Je devrais signaler aussi vite que possible tout changement de ma situation : changement d'adresse, de numéro de téléphone, grossesse, maladie, décès ( c'est con!) , etc ... pour permettre au fichier de fournir des informations exactes et en temps réel à tous les médecins en recherche de solutions pour leur patient .

 

Je peux très bien ne jamais être appelée.

Comme être appelée dans 4 mois pour un patient sud-américain.

Le Registre est visible à l'international, mais c'est le don qui voyage. Pas le donneur. Ni le reveveur.

C'est-à-dire que mon opération (si on m'appelle) aura lieu dans un hôpital près de chez moi. Et la même pour le receveur.

 

Si je vous parle de ça, c'est pas pour étaler ma super culture ou dire que je suis une super-woman (j'ai pas le costume d'abord).

 

C'est juste pour ouvrir le débat et dire qu'on est déjà trop peu nombreux à donner notre sang en France : à peine plus de 4% alors que les besoins sont immenses.

 

Et les besoins en moëlle osseuse aussi sont énormes, car souvent la recherche d'un donneur compatible dans la sphère familiale n'aboutie pas et il faut alors chercher des donneurs anonymes.

 

En s'incrivant sur ce Registre, on peut permettre à des malades atteints de leucémie ou autres cancers du sang de guérir, de vivre, comme vous et moi .

 

Si un jour, par malheur, moi ou un membre de mon entourage venait à contracter une maladie nécessitant une greffe de moëlle osseuse, je serais la plus heureuse du monde si on  trouvait un donneur compatible.

 

Pour toutes celles et ceux qui voudraient en savoir plus, voici le site qui explique beaucoup mieux que moi tout ça : http://www.dondemoelleosseuse.fr/  

 

 

Cet article n'est pas sponsorisé.

 

J'ai déjà eu mon mini-coussin anti-stress en forme de coeur avec marqué "Don du Sang".

 

J'ai même pu choisir la couleur .

 

 

xxx

 

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 17:02

 

 

 

On a tous déjà eu cette impression... L'impression qu'une chanson a été écrite pour nous. Qu'une chanson raconte notre vie. A un moment donné de notre vie ...

 

Que cette chanson, elle nous prend au ventre quand on l'entend, elle nous donne des frissons et parfois nous fait monter les larmes aux yeux.

 

"Baiser d'un soir", c'est une chanson de Zaza Fournier. Et c'est ma chanson. 

 

Cette chanson, elle est belle. ( Comme toutes les chansons de Zaza, même si je préfère son premier album, le second étant un peu trop pop-yéyé à mon goût)

 

Cette chanson raconte une histoire ( je vous fais le brief pour celles et ceux d'entre vous qui auraient la rame de l'écouter ou ne voudraient pas se faire griller au taf ^^) : 

 

C'est l'histoire d'une fille qui fait la connaissance d'un homme au hasard d'une rencontre. Ils se plaisent. Passent la nuit ensemble et la fille s'attend à une histoire sans lendemain, comme elle en a tant eu.

 

Sauf que là. L'homme la rappelle et ils se revoient. Ils se revoient souvent et même en dehors d'un lit.

 

Au début , elle a peur, "elle veut rester célibataire" et pis elle se laisse porter par ce qu'elle vit et se dit que ça vaut d'être vécu même si un jour ça arrête, elle n'aura pas de regrets.

 

Et ben ça c'est mon histoire. ( grosso merdo quoi)

 

Etant tombée amoureuse très jeune. Et avoir bien ramassée mes dents. J'avais décidé de plus jamais retombée amoureuse. Tout en continuant d'espèrer rencontrer l'homme de ma vie. Comment ça ,c 'est pas logique?! ^^

 

Inconsciemment ou consciemment, j'ai collectionnées les histoires que je savais (ou pas, enfin si avec le recul) vouées à l'échec :

 

Des mecs dont tu sais qu'il ne faut rien attendre = des hommes déjà en couple. 

 

Des hommes dont tu n'attends rien = si ce n'est qu'il te fasse l'amour quand tu en as envie.

 

Des hommes qui ne te correspondent pas = tu le sais mais te dis on verra bien, même si en fait, au final, t'avais pas envie de voir.

 

Des hommes qu'il aurait mieux vallu éviter = des collègues de travail.

 

La configuration de ma vie faisait aussi qu'il m'était difficile de rencontrer des hommes: la plupart de mes amis proches sont en couple et font des sorties de couples ( + moi et un "super pote tu vas voir il est trop sympa!" ...) et puis j'évolue aussi dans un groupe d'amis très fusionnel où nous passons quasiment tout notre temps ensemble.

 

Pas facile de voir des nouvelles têtes dans ce cas-là.

 

Et pis, un jour, sans savoir réellement ce qu'il c'est passé. J'ai commencé à regarder d'un autre oeil un de mes potes.

 

A la base, il ne me plaisait pas du tout. Déjà physiquement, il était à l'opposé de mes critères.

 

J'aime à dire que je craque pour les grands bruns ténébreux. Lui fait ma taille ( bon je suis pas très petite comme fille non plus, faut dire), est chatain AUX CHEVEUX LONGS (OMG ! ^^ ) et n'a rien de ténébreux même s'il a les plus jolis yeux bleus du monde... 

 

Tout nous oppose ( enfin je devrais dire : nous opposait) :

 

Il aime le Métal et a fait partie d'un groupe en tant que guitariste et "chanteur" ... J'écoute du jazz et ai fait de la danse classique ...

 

Il est quasi-végétarien et aime le tofu ... Je surkiffe la viande et ne sais même pas ce que c'est que le tofu ...

 

Il considère que la mode, c'est qui reste dans sa main quand il pioche dans son armoire ... J'adore les fringues et les chaussures, et les sac-à-mains et les bijoux et les ... ok ok, j'suis une fille quoi.

 

Il n'a pas la télé et fustige toutes les "séries avilisantes" ... Je suis addict à Plus Belle La Vie ...

 

Il porte les cheveux longs, la barbichette et des tuniques amples en lin équitable ... Je porte les cheveux courts, très courts et des fringues H&M ...

 

Il travaille dans les jeux vidéos ... Je déteste ça ...

 

Il est la zenitude incarnée ... Je suis montée sur ressorts ... 

 

Bref, à la base, notre seul point commun était qu'on était nés la même année. ( ça fait pas masse que même ^^) 

 

Et puis, c'te homme là, je le connaissais parce que c'était "l'ex" d'une de mes copines donc bon. Je savais qu'il avait pas été cool, ni très réglo avec elle . ( elle n'est pas une sainte non plus hein?!) et je savais sa manière de voir la vie : pas de mariage, pas d'enfant, pas d'emmerdes ... ok.

 

Et pis, surtout, toujours cette appréhension d'avoir une aventure avec un pote d'un même groupe d'amis ... en cas où ça se passe mal ...

 

Bref, revenons-en à ma chanson donc ..et à la suite de mon histoire..

 

Au bout d'un moment, j'ai donc eu envie de lui  envisager une autre forme de relation avec lui ...

 

Etant nulle au jeu de la drague et lui ne comprenant de toutes façons rien à mes (plus ou moins) subtiles petites allusions, j'ai donc choisi la formule offensive et un soir je me suis jetée sur lui. ( oui, "jetée", il me le ressort encore aujourd'hui en riant ) .

 

J'me suis dit, merde. C'mec là, tu sais pas pourquoi mais il t'attire. Ok, tu sais comment il est. C'est un gros salaud avec les femmes. Il s'en fout de tout. Et il s'en foutra probablement de toi. Mais là tout ce que tu as envie, c'est d'une nuit avec lui et qui vivra verra...

 

J'ai vécu. J'ai vu . C'était il y a bientôt 7 mois. 

 

Après cette nuit, je savais que j'allais le revoir mais je savais pas trop ce que ça allait donner. Et me dire que je pourrais être sa copine. La copine de l'Homme ( comme je l'appellerais ici), l'espèce de chef de meute, ça me faisait bizarre. 

 

Et puis, j'me disais qu'on était trop différent et que tout ce qui l'interressait chez moi, c'était de me sauter.

 

C'est fou les idées qu'on peut se faire .

 

On s'est donc bien évidemment revu.

 

Puis on a commencé à faire des choses sans le groupe ( ça c'est plus ou moins bien passé mais ça j'aurais tout le loisir de vous le raconter plus tard ...) , à se faire des trucs entre nous.

 

A se présenter nos amis hors groupe .

 

A dire "nous".

 

Et puis, je suis partie à l'étranger, deux mois. Pour souffler de ma vie. Le voyage était déjà prévu et je ne voyais pas de raison d'y renoncer.

 

Coup du destin, lui aussi devait partir pour la même destination. Sans avoir trop posé de dates.

 

Il a fait en sortes que l'on se croise entre nos périples respectifs. On s'est retrouvé tous les deux à 6000 km de notre pays en terre inconnue.

 

Ce jour-là quand je suis allé le chercher à l'aéroport, j'me suis dit que si on me l'avait dit je ne l'aurais pas cru ...

 

Personne n'y croyait. Même pas nous au début.

 

Et pourtant, ça fait maintenant 7 mois que je vis une histoire merveilleuse avec l'Homme. ( ok, c'est que 7 mois mais pour moi c'est beaucoup !) 

 

Avec des hauts et des bas. Comme dans tous les couples. Mais il est mon sourire du matin et mon sourire du soir.

 

Et je dois bien l'avouer. Même si je pense que vous l'avez tous compris. Je suis amoureuse. :0))

 

Et pis comme le dis Zaza (oui, j'en reviens toujours à ma chanson ^^ ), même si un jour on se quitte, je n'aurais pas de regrets car tout ce que je vis avec lui , à ses côtés, depuis ce baiser d'un soir ,est la plus belle chose qui me soit arrivée dans la vie. (sentimentalement parlant .. sinon, y'a aussi les voyages ^^ )

 

 

"Baiser d'un soir, espoir. Baiser d'une nuit, aussi" Na ! ^^

 

xxx

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 12:23

Enfin, c'est que j'aime à croire ...

 

C'est ce que je me suis dit le 1er janvier 2011 à 00h02, avant de m'endormir ,avec mon portable en silencieux, sur le clic-clac , chez ma mère ...

 

Ce jour-là, j'étais au bout du bout du rouleau ... à force d'être au fond du trou, j'allais finir par trouver du pétrole et j'ai décidé que 2011 serait une meilleure année pour moi.

 

Petit flash-back ...

 

Décembre 2010, je travaille dans la grande distribution ( comme depuis 6 ans)  : la meilleure période de l'année quoi, ce qu'on appelle tendrement entre nous les FFA ( ndlr: Fêtes de Fin d'Année). 

 

Là où on doit péter le chiffre d'affaire avec des commandes prévues depuis mi-août pour essayer de faire acheter aux ménagères de moins de 50 ans des cerises du Chili à 14.90€ le kilo ( parce que c'est tendance la contre-saison à Noël) où on reçoit des camions plein à craquer de bouffe qui feraient palir d'envie la Banque Alimentaire et où en fait, tu n'as plus de vie parce que les amplitudes horaires, finalement : à quoi bon?

 

Bref, les FFA donc, pour la 6ème année consécutive donc, et le spleen total d'exercer ce métier.

 

A la base job alimentaire, rentrée comme employée, je suis 6 ans plus tard, chef de rayon .

 

Responsabilités et pressions par dessus la tête, désillusions en désillusions ,je ne m'épanouie plus ( si tant est que je me sois déjà épanouie dans ce job ...) et ne parvient pas à remonter la pente.

 

Et pis, c'est toujours quand tu te dis que ça ne pourrait pas être pire, que le pire du pire arrive : je me blesse au travail.

 

En soulevant une caisse, je ne me relèverais pas, lumbago foudroyant, évacuée par les pompiers, arrivée aux urgences avec les sirènes et une douleur dans le bas du dos que je ne souhaiterais pas à mon pire ennemi (cela dit, je n'ai pas de pire ennemi ) .

 

Ce jour là, si j'en avais eu la force, je me serais jeter du haut de ma civière ...

 

S'en suit un arrêt de travail interminable,des séances de kiné-ostéo, des cachets en veux-tu en voilà et une dépression clairement ...

 

Je reprend le travail parce qu'il le faut mais je suis incapable d'assurer sur mon poste.

 

Après visite chez le médecin du travail, la sentence tombe : Inapte. 

 

Je suis sommée de rentrer chez moi ...

 

A ce moment là, je me suis dit que je ne retournerais plus au travail, par quelques manières que ce soit: démission, fugue, attentat-suicide, que sais-je ?! 

 

Et pis, j'ai eu l'extrême chance d'avoir en face de moi une direction humaine ( si si ça existe, même dans la grande distribution! ^^) , venant surtout du fait que je connaissais ledit directeur avant qu'il soit justement directeur.

 

Ce dernier a bien vu que j'étais incapable de faire mon travail et que les solutions de reclassement à me proposer  n'étaient pas jolies jolies ( genre faire de la caisse toute la journée, c'est juste no way, c'est au-dessus de mes forces et surtout ça allait me déclasser donc faut pas abuser non plus) et il m'a proposé un licenciement .

 

Que j'ai accepté.

 

Alors, je sais que pour certains malheureusement le licenciement n'est pas choisi et est une épreuve douloureuse, mais pour ma part ce fût une délivrance. La fin d'une souffrance mentale et physique. La fin d'une histoire. Une page qui se tourne .

 

 

2011 pouvait commencer ...

 

Libérée de ce poids, j'ai eu l'impression que tout s'enchaînait ...

 

Moi qui rêvait d'un tatouage , alors que commercialement incorrect oblige, je me suis fait tatouer un mot porte-bonheur au creux du poignet ...

 

Moi qui était l'éternelle célibataire de la bande, j'ai tout d'un coup vu d'un autre oeil un des gars de la bande ... avec qui je suis désormais "en-couple" (!)  depuis maintenant quasi 7 mois ... ( franchement, même moi j'y croyais pas à ça!)

 

Moi qui rêvait de voyages depuis mon trip en Nouvelle-Zélande il y a deux ans de ça, je suis partie seule 2 mois à l'étranger pour souffler, me retrouver, re-aimer ma vie ...

 

Moi qui était toujours la fille on ne peut plus carrée, à vouloir tout contrôler, tout gérer, j'ai complètement lâchée prise et vis désormais une vie de bohême ...

 

Moi qui ait toujours eu peur de l'avenir, je suis aujourd'hui confiante... même si je n'ai aucune idée de ce que l'avenir me réserve ...

 

 

Alors que me reste-t-il à faire en 2011 encore :

 

- Fêter comme il se doit mes 30 ans. Je les ai eu le week-end dernier mais j'attend le retour d'une amie de l'étranger pour les fêter réellement ... Mon programme rêvé serait un chouette lieu où tous mes amis pourrait dormir après la fête et où il y aurait un château gonflable et/ou des sumos gonflables ... (oui, j'ai 30 ans et alors! ^^)

 

- Apprendre réellement à faire du ski. (= hors 2 descentes de pistes vertes et squattage en règle du bar de la station ...) Avec un vrai moniteur donc, pour arrêter d'avoir peur, savoir tomber, savoir ne pas tomber et m'éclater ( hors contre un arbre ^^) .

Le challenge, c'est que le jeune homme qui partage ma vie est un rider d'assez bon niveau ... donc j'ai la motiv' de me dire que je ne veux pas passer pour une cruche à côté de lui ... ^^

 

- Me refaire piercer les oreilles . Suite à la pratique de sports de combat il y a quelques années, j'ai du retirer lesdites boucles et sur mes 5 trous, seul un est resté opérationnel ...

Le hic ? Tout le monde continue à m'offrir de magnifiques paires de boucles d'oreilles ... ^^

 

- Aller en Norvège voir des aurores boréales. J'avoue, c'est un peu un rêve de gosse... Bon, je sais pas si j'y arriverais cette année réellement ou plutôt début année prochaine mais j'ai quand même vraiment envie de voir ce phénomène complétement fou et qui a l'air juste trop beau .

 

- Gagner à Euromillions. Et m'acheter un super appart', faire un road-trip en Asie et m'acheter une moto ...

Ok, c'est mort ... Bon, surtout que j'y joue plus depuis leur mise en place d'un nouveau tirage supplémentaire qui me poussait trop à la consommation ... ^^

 

- Arrêter de fumer . Bon. Alors ça, c'est vraiment pas gagné. Mais c'est réellement un souhait. J'ai commencé à prévenir mon entourage. Je me suis renseignée pour des consultations anti-tabac avec un tabacologue (gratos) .

Je me prépare psychologiquement à devoir accepter de prendre un peu de poids et donc à devoir augmenter mon activité physique. (c'est à dire, au jour d'aujourd'hui à AVOIR une activité physique tout simplement, hors sexe! ^^)

 

Bon. Je crois que j'ai fait le tour de ma liste pour 2011. Rendez-vous le 31/12/11 pour voir où j'en suis ... ^^

 

Et pis, si c'est pas pour cette année, ce sera pour la prochaine ! 

Pourvu que ça dure !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 10:58

Les premiers pas sur un blog, c'est jamais ben facile ...

 

On cherche l'inspiration pour s'introduire, se présenter, expliquer le pourquoi du comment se fait-ce qu'on est là sur l'Internet ...

 

Ce n'est pas chose facile car on vient de galérer à trouver une plate-forme, un design, qui évoluera peut-être parce qu' on y connaît que dalle on tatonne un peu...

 

On a l'angoisse de la page blanche alors qu'on en est effectivement à la première page, au premier article.

 

Ca fait d'autant plus bizarre que vu que c'est le premier article, le blog  semble tout nu ... tout fragile, tout perdu au milieu de la blogosphère ...

 

Pour moi , ce sont  mes deuxièmes " premiers pas" .

 

D'où mon titre : "Premiers pas (bis)" .

 

Ceci est mon second blog .

 

J'ai arrêté le premier il y a quelque temps car il ne me correspondait plus vraiment et surtout parce que je ne pouvais plus m'y exprimer librement ...

 

Foutue censure et auto-censure surtout !

 

J'ai donc décidé de fermer l'ancien et de recommencer de zéro quasi .

 

Ce blog sera résolument anonyme pour me permettre de m'exprimer comme je le souhaite, comme je le sens.

 

Ce blog, mon blog, c'est le blog de Eva la Brunette ...

 

Brunette, je le suis, Eva n'est qu'un nom d'emprunt ... on a dit anonyme tu te souviens... :0))

 

Bienvenue.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Pour Me Présenter ...

  • : Le blog de evalabrunette
  • : Les petits tracas et grands bonheurs (et inversement) d'une Brunette bien dans ses baskets (enfin, qui fait tout pour ! )
  • Contact

Pour m'écrire ...

evalabrunette@gmail.com

Pour me retrouver ...

Suivez-moi sur Hellocoton

Pour fouiner dans ma bibliothèque ...

Mes Lectures De L'internet ...